Mal de tête, comment l’ostéopathie peut aider ?

Mal de tête, comment l’ostéopathie peut aider ?

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), 50% des adultes ont une céphalée au cours de l’année. De plus, de 1,7 à 4% de la population adulte mondiale souffre de maux de tête durant au moins 15 jours par mois (1). En faites-vous partie ? Cet article pourrait vous intéresser !

QU’EST-CE QU’UNE CÉPHALÉE ?  

Une céphalée se définit par une douleur à la tête, quelle que soit la cause. Il existe deux types de céphalée : les céphalées primaires et secondaires. Les céphalées primaires ne sont pas causées par un autre trouble et comprennent généralement les céphalées de tension et les migraines. Un peu moins fréquemment, l’algie vasculaire de la face. Pour les céphalées secondaires, elles sont causées par un autre trouble provenant du cerveau, des yeux, du nez, de la gorge, etc. (2) 

CÉPHALÉE OU MIGRAINE, COMMENT LES DISTINGUER ? 

Voici les caractéristiques différentielles des céphalées primaires les plus courantes, quoique seul un médecin peut poser un diagnostic médical.  

QUELLES SONT LES CAUSES DES CÉPHALÉES ?

Les causes sont diverses en ce qui concerne les céphalées, en voici quelques-unes :

  • Le stress ou l’anxiété
  • Les troubles de sommeil
  • Cervicalgie ou tensions cervicales 
  • Les tensions mandibulaires 
  • Les tensions oculaires 
  • La posture 
  • Cycle menstruel 
  • Etc.

COMMENT L’OSTÉOPATHE PEUT-IL M’AIDER ?   

Après une discussion pour comprendre le problème, l’ostéopathe effectuera une évaluation globale pour identifier les zones où la mobilité semble être affectée. Ces zones peuvent être constituées du crâne, des muscles, des os, des fascias, etc. Grâce à ses techniques, l’ostéopathe peut alors traiter les zones préalablement établies pour optimiser la mobilité du corps et aider le corps à se réguler afin de soulager la douleur. Pendant le traitement, il vous expliquera sur quoi il travaille en regard de l’anatomie et de vos symptômes. Si nécessaire, des conseils et des exercices sont donnés.

Prendre rendez-vous en cliquant ici.

À QUEL MOMENT DOIS-JE CONSULTER UN MÉDECIN ?

Parfois, un mal de tête peut signifier une problématique qui relève principalement de l’ordre médical. Si vous présentez de ces symptômes accompagnés de votre mal de tête, vous devriez consulter un médecin :

  • Présence de fièvre ou de raideur à la nuque
  • Suite à une chute, un accident ou un coup à la tête
  • Se présente soudainement ou est d’une intensité violente
  • Présence d’autres symptômes tels vomissements, paralysie du visage ou du corps, confusion, évanouissement, troubles visuels, confusion, etc.

Y A-T-IL UNE FAÇON DE PRÉVENIR LES CÉPHALÉES ?

Dans un premier temps, il peut être pertinent de déceler ce qui pourrait être la cause de vos maux de tête (sommeil, stress, posture, tension musculaire, etc.). Par la suite, ajuster son comportement en fonction de la cause trouvée. Autrement, voici quelques conseils qui pourraient vous aider lors de maux de tête :

  • Posture : Faire toujours attention à votre posture, pas seulement lorsque vous travaillez. Nous optons souvent pour des positions qui laissent à désirer lorsque nous sommes dans le véhicule, lorsque nous écoutons la télévision ou sur nos téléphones portables.
  • Hydratation : Il est recommandé de boire entre 1.5 et 2 L d’eau par jour. La déshydratation peut aussi être un facteur de céphalée.
  • Repos : Prendre un moment pour se reposer et se retirer des bruits et des lumières peut être bénéfique contre le mal de tête.
  • Respiration : Faire un exercice de respiration comme la cohérence cardiaque peut être bénéfique afin de diminuer le stress.
mal de tête, Ostéopathie, Physio-ostéo Globalité
https://fr.vecteezy.com/art-vectoriel/5739380-fille-fait-exercice-respiration-exhaler-et-inspirer-exercice-respiration-profonde-yoga-sain-et-relaxation-illustration-vectorielle

Comment pratiquer la cohérence cardiaque ?

Le chiffre à retenir est 365 :

  • 3 : 3 fois par jour
  • 6 : 6 respirations par minutes
  • 5 : pendant 5 minutes

À noter que plusieurs applications sur les cellulaires proposent cet exercice de respiration afin de faciliter son exécution.

Les bénéfices de la cohérence cardiaque sont multiples : gestion du stress, de l’anxiété et de leurs conséquences sur la santé cardiovasculaire, l’immunité; troubles du sommeil; amélioration de l’apprentissage et de la prise de décision, etc. (5)

RÉFÉRENCES 

(1) Organisation mondiale de la Santé. (2016, 8 avril). Céphalée. Organisation mondiale de la Santé. https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/headache-disorders   

(2) Silberstein, S. D. (2021, juillet). Présentation des céphalées. Le manuel Merck. https://www.merckmanuals.com/fr-ca/accueil/troubles-du-cerveau,-de-la-moelle-épinière-et-des-nerfs/céphalées/présentation-des-céphalées     

(3) Loder, E., Rizzoli, P. (2008) Tension-type headache. BMJ, 336 (7635) 88-92.  https://doi.org/10.1136/bmj.39412.705868.AD   

(4) International Headache Society. Migraine without aura. https://ichd-3.org/1-migraine/1-1-migraine-without-aura/ 

(5) O’Hare, D. (2012). Cohérence cardiaque: 365. Guide de cohérence cardiaque jour après jour. Vergèze, France: Thierry Souccar Éditions.

450-914-1999